Le collectif olympique

A trois mois des Jeux Olympiques de Londres (27 juillet-12 août), le profil de l’équipe de France de natation, toutes disciplines confondues, est quasiment défini. Tour d’horizon des forces en présence.

Nous y sommes presque ! Alors que les Jeux se profilent à l’horizon, on en sait un peu plus sur la délégation tricolore qui représentera la France dans les bassins londoniens. Car oui, il y aura bien sûr des nageurs, 29 au total, mais pas seulement. A Londres, cet été, la Fédération Française de Natation enverra également des plongeurs. A commencer par Matthieu Rosset, sélectionné en individuel depuis les championnats du monde de Shanghai (août 2011) où le Lyonnais de 21 ans avait décroché la septième place qualificative du 3 mètres (455,45 points). « C’est une grosse satisfaction, mais pas un aboutissement », témoignait-il à l’époque. « Je vais maintenant me remettre au boulot pour espérer signer un résultat aux JO. »

Autre qualifié et autre spécialité représentée : Julien Sauvage en eau libre. En quoi ? En eau libre, vous avez bien compris, ou plus précisément de la natation longue distance en milieu naturel. Sauf qu’aux Jeux de Londres, la longue distance se résumera à un 10 km et le milieu naturel à un bassin d’aviron. « Ca peut paraître un peu déroutant », admet le Toulousain, « mais notre discipline découvre les Jeux Olympiques. C’est tout neuf, ça date de 2008. Peut-être qu’avec le temps, les autres distances (5 et 25 km, Ndlr) figureront également dans le programme. »

Comme tous les quatre ans, le principal contingent de sélectionnés sera donc fourni par la natation course. Lors des derniers championnats de France de Dunkerque (18-25 mars), 29 nageurs ont empoché leur sésame : 12 femmes (Fanny Babou, Coralie Balmy, Justine Bruno, Charlotte Bonnet, Alexianne Castel, Ophélie-Cyrielle Etienne, Margaux Farrell, Lara Grangeon, Mylène Lazare, Laure Manaudou, Camille Muffat et Anna Santamans) et 17 hommes (Yannick Agnel, Alain Bernard, Loris Bourelly, Hugues Duboscq, Fabien Gilot, Damien Joly, Camille Lacourt, Clément Lefert, Amaury Leveaux, Grégory Mallet, Florent Manaudou, Anthony Pannier, Giacomo Perez-Dortona, Romain Sassot, Benjamin Stasiulis, Jérémy Stravius).

Il y a donc pour l’heure 31 athlètes qualifiés, et très certainement deux nageuses synchronisées supplémentaires, les duettistes Sara Labrousse et Chloé Willhelm, qui s’aligneront au tournoi de qualification olympique à Londres (18-21 avril).

Adrien Cadot