JEREMY STRAVIUS : ABONNÉ A L’ARGENT

Il y a un an, le Picard avait quitté Rennes avec quatre couronnes nationales et le titre honorifique de « nageur des championnats ». Une razzia qu’il avait confirmé dès l’été en s’adjugeant deux titres mondiaux (4x100 m nage libre et 4x100 m 4 nages), une médaille d’argent sur 50 m dos et une autre de bronze sur 100 m dos à Barcelone. A Chartres, en dépit de ce que l’on aurait pu escompter, le polyvalent amiénois avait finalement fait le choix de ne pas s’éparpiller. « Les Jeux Olympiques de Rio vont arriver vite. Ce n’est plus le moment de se disperser », confiait avec assurance l’élève de Michel Chrétien à la veille  du rendez-vous chartrain. Point de nage libre donc, mais du dos et un peu de papillon parce que Jérémy ne serait pas Stravius sans une pointe de diversité. Une orientation soldée par quatre médailles d’argent sur 50 et 100 m dos et 100 et 200 m papillon, mais aucun titre ! « Tout n’a pas été parfait, mais je m’en sors avec de jolis chronos qui me permettent de me positionner dans les classements européens. C’est bon pour les championnats d’Europe de Berlin, on est dedans, dans le vrai... Il reste des ajustements et pas mal de travail, des petits détails à régler, mais nous avons beaucoup travaillé cet hiver et j’étais d’abord venu à Chartres pour décrocher mes qualifications pour les Euro. »

Adrien Cadot (Natation Magazine N°150-FFN)